Qu’est ce que la cryptozoologie ?

La culture populaire a une place prépondérante dans notre société actuelle. La fascination que l’on porte à des mythe,s des légendes urbaines, des théories conspirationnistes, des théories sur notre rôle sur terre, sur notre but, sur notre direction, voilà ce qui anime aujourd’hui l’imaginaire collectif. Des powers rangers à Homère, pas le personnage de dessin animé tout jaune, l’autre, les histoires fantastiques, peuplées de monstres particulièrement impressionnants et fascinants nous interpelle, et nous pousse à nous intéresser de plus près à ceci. Mais pour la plupart de ces histoires farfelues, surnaturelles ou étranges, nous sommes persuadé de leur inexistence. Cependant, dans certains cas, de nombreuses personnes se mettent d’accord pour croire à des preuves d’existence de personnages surnaturels. Et ces citoyens du monde en ont alors créé une science, afin de toujours pousser plus loin le concept, c’est la cryptozoologie.

Definition

La cryptozoologie est définie comme l’étude scientifiques d’animaux ou de créatures dont l’existence est contestée. On peut alors parler de l’étude de monstres. En effet, au delà du sens fantastique et irréel que prends monstre, faisons un peu d’étymologie. Le monstre est la créature qui se monte, que l’on peut par définition montrer. Ainsi, la cryptozoologie se base sur la capacité à prouver leur monstruosité, à prouver qu’ils peuvent se montrer. Notre communauté scientifique est de surcroît très empirique, et afin de prouver l’existence d’un animal dont l’existence est contesté, il faut alors le montrer à ‘unanimité.

Quelques exemples célèbres

L’exemple le plus célèbre de monstre cryptozoologie est la créature du Loch Ness. Son existence est tellement certaine pour certain qu’ils lui ont alors attribué un surnom “nessie”. Cette créature serait semblable à un diplodocus d’eau douce, un serpent géant, ou bien un animal à long cou; Cette légende est donc très populaire, et étudiée par des scientifiques très sérieux, des cryptozoologues, qui déterminent alors d’où peuvent venir ces légendes.

Le Yéti par exemple, grand ours humanoïde et mangeuse de chaire humaine, se tapissant dans les grottes profondes de l’himalaya, recouvert de poil et chassant les aventuriers, est aussi étudié. Des équipes de cryptozoologues partent alors à sa trace, juste pour la science.

L’émission “river monster” serait ce qui, publiquement, se rapprocherait le plus de la cryptozoologie.

Mais ces aventuriers et ces scientifiques ne se contentent pas d’éluder les grandes légendes de cette planète. A l’affût partout autour du monde, ils pistent les bêtes du gévaudan et autre mythes qui peut trainer sur une créature fantastique d’un village. Loin d’être des chasseurs, ils sont des observateurs, qui militent pour que l’imagination ne cesse jamais.

Et c’est grâce à de telles mentalités que l’homme parvient toujours à impressionner encore plus, à dépasser ses propres limites, à aller au delà de la simple humanité.